Poudlard Alternatif Index du Forum
Poudlard Alternatif Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: [01/09/11] [King Cross] Attention aux dominos! Ça bouge! ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Poudlard Alternatif Index du Forum -> RPG : La Grande-Bretagne & Le Monde -> ♦ Le trajet ♦
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
June Olivera
Gryffondor

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 119
Fiche: URL
Année: 1ère année
Dortoir: Fille 1-A

MessagePosté le: 16/09/2011, 19:57    Sujet du message: [01/09/11] [King Cross] Attention aux dominos! Ça bouge! Répondre en citant

1er Septembre, vers onze heure moins cinq
Gare de King Cross,






-CIEL POURQUOI MAINTENANT! S'exclama June Olivera en contemplant sa valise grande ouverte, à quelques pas seulement de la barrière magique de la voie 9 3/4. Ladite valise avait littéralement explosé et les affaires de June se retrouvaient éparpillés autour d'elle.

Énervée, la jeune fille prit une écharpe dans le tas de linge et de livres qui se trouvait près de sa pauvre valise éventrée, elle referma cette même valise, l'empêchant de se rouvrir en la ficelant avec l'écharpe que sa mère lui avait donné lors de son précédent anniversaire.


*Désolée maman* Pensa d'ailleurs la jeune fille en voyant la belle écharpe blanche froissée.


Puis, une fois sa valise "réparée" elle se dépêcha de foncer dans le mur magique, fermant les yeux au dernier moment.

-Pitié faite que je ne l'ai pas raté! Pria la jeune fille à voix haute avant d'ouvrir les yeux et de constater que le Poudlard Express était toujours en place. Elle soupira, puis commença à chercher sa cousine du regard.


-Merci! Merci murmura la jeune fille, après avoir aperçue sa cousine près du second wagon. Elle se précipita à sa rencontre, évitant tant bien que mal d'entrer en collision avec des parents qui disaient au revoir à leurs enfants.


-Je suis... Sincèrement... Désolée... Balbutia la jeune fille, le souffle très irrégulier et les joues rouges. Puis, elle serra sa cousine dans ses bras, avant de la mitrailler de questions, sans reprendre son souffle..


-Tu vas bien? Et May? Tes parents? Tu m'as pas trop attendu? Enchaîna la jeune fille, avant de stopper, à bout de souffle. April soupira, ce qui vexa légèrement la jeune fille.

-Qu'est-ce qu'il y a??? Se renfrogna-t-elle.


[...]: Bonjour June!


June sursauta et se retourna, tombant nez-a-nez avec une femme aux longs cheveux brun bouclés qui souriait chaleureusement.


-Oh, Gabrielle, bonjour à toi aussi... Tu vas bien? Dit la jeune fille en faisant la bise à sa tante.


[Gabrielle Olivera]: Oui très bien, et pour répondre à tes nombreuses questions... May va bien, Paul aussi et si, April est arrivée il y a une bonne demi-heure, donc elle a attendu... Et j'allais oublier, le train part d'ici 1 minutes 18 secondes...
Débita-t-elle, rayonnante, puis regarda ses ongles, sans ce soucier de la tête que faisait sa nièce.

-QUOI?! Mondieumondieumondieu! S'exclama June, constatant que l'horloge qui se trouvait sur le mur derrière elle confirmait les paroles de sa Tante. Cette même tante soupira devant le manque de réaction des deux jeunes filles.


[Gabrielle Olivera]: Vous tenez à prendre le train ou pas? Leur dit-elle, exaspérée.


June réagit instantanément prenant son chat sur son épaule et sa valise dans ses mains, et couru vers la porte ouverte du wagon le plus proche, en espérant que sa cousine en fasse de même.


Le train démarra lentement et la jeune fille, tenant fermement sa valise, son chat toujours sur son épaule, sauta dans le wagon, avant de sentir un autre poids sur son dos.


-Aiiie euh!!! Par la Girafe des Plaines de l'Himalaya qui danse en duo avec Shakira! Apriiiiiiiil tu m'écrases! Hurla la jeune fille, sentant le genoux de la surnommée April s'enfoncer dans ses côtes. Cette dernière roula sur le côté, mais June ne bougea pas... Détaillant le garçon sur qui elle était tombé. Une expression de surprise profonde sur son visage...


-Non c'est pas... Mon dieu! Balbutia la jeune fille, soudain plus pâle qu'une feuille blanche.
_________________
.
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: 16/09/2011, 19:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Joël François
Gryffondor

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 64
Fiche: URL
Année: 4ème année

MessagePosté le: 25/09/2011, 16:32    Sujet du message: [01/09/11] [King Cross] Attention aux dominos! Ça bouge! Répondre en citant



De ce que Joël préfère de Poudlard, c'est le trajet. Le train. Le merveilleux train partant de King Cross, de la voie 9 3/4. C'est pour lui le meilleur moment de l'année. Quand il est assit dans ce wagon, à regarder les paysages mélancoliques par la fenêtre, le temps, le monde, la vie, tout pourrais s'arrêter. Il est heureux. Il se sent bien. Serein.
D'un mouvement de poignet assez habille, il pris sa plume, un encrier et saisit son journal. Oui, il écris à la plume même en dehors de Poudlard. L'écriture et les formes sont tellement plus belles, plus vivante. C'est ce qui donne une âme au journal. Les dessins que Joël y ajoute sont aussi vivant à leurs façon. Leurs regard vide fixés vers le bas droit de la page, pour une raison obscure. Celui qui ouvrirais ce journal y découvrirais un monde de douceur, de mélancolie, de gentillesse et de tendresse.
Alors Joël aurais voulut commencer à écrire, seulement, il préféra jeter un bref coup d'oeil à son écrit de l'an passé, quand il allais pour la première fois à Poudlard.

1 septembre 2010
Je suis dans le train. Le paysage défile doucement, et pourtant je sais que nous filons à toute vitesse.. C'est drôle. Le visage tourné vers la fenêtre, j'admire les arbres, les buissons, l'herbe... toute cette nature. Le ciel est gris. Les nuages sont épais mais il ne pleut pas. Du moins pas encore. Il ne fais pas chaud, mais il ne fais pas froid. Le wagon est à la bonne température. Je suis sur que dehors il fais froid. Mais ici, on semble coupé de ce monde qui à l'air si proche. C'est étrange. Une musique emplit le wagon d'une atmosphère douce et mélancolique. Je ne sais pas d'où elle viens, mais elle est à la fois belle, tendre, mais on dirais qu'elle est loin. Une sorte de fond sonore, comme une musique d'arrière plan. Alors à ce paysage froid se mélange une douceur irréelle qui vide totalement ma tête. Je ne sais plus ou je suis. Je ne sais plus où je vais. Ce que je sais, c'est que le monde dans lequel je suis est loin d'être le votre. Et je sais aussi qu'il est plus beau...


Quand il relu ces lignes, Joël eu un petit pincement de nostalgie. Il tourna les pages du cahier, avant d'arriver à la date d'aujourd'hui. Sa plume en suspend au dessus du papier, il regardais celui-ci, toutefois, il semblais absent. Son regard divaguais bien au delà de ces feuilles. Et comme par magie, la petite musique douce et mélancolique emplis une nouvelle fois le wagon, comme l'année dernière. Joël se redressa et sourit. Ce sourire qui semble niais mais qui est en fait un vrais sourire. Un sourire heureux comme on en vois si peu. Un sourire avec le coeur.

Cela faisait déjà un bon moment que Joël étais installé dans son compartiment, et rien n'aurais pu l'en faire bouger. Il se sentais tellement bien, c'étais son cocon. Son nid douillet. Alors certes, il aurais aimer le partager avec une personne cher à son coeur, mais pour l'instant il étais heureux comme ça. Dehors le vacarme semblais n'être qu'un léger vrombissement. Un bruit de moteur, des paroles, des adieu, des cri de joie ou de douleur, tout ne faisait qu'un. Et parmi toute cette agitation, Joël, qui lui, dans sa bulle n'étais pas ici mais dans son monde, ce monde merveilleux.

Mais même si on aurais dit qu'il étais coupé du monde, le jeune homme ne l'étais pas entièrement. En effet, le soubresaut du train reversa le pot d'encre posé en équilibre. Enfin, équilibre est un bien grand mot. Toujours est-il que le flacon se rependis sur le sol et que Joël ne pouvais plus écrire.

<< Ah zut ... >>

Il tenta de ramasser un maximum d'encre, non pas pour sauver son écriture mais pour éviter de tacher le sol du Poudlard Express. En vain. Il sorti donc de son wagon d'un pas timide. Dans le couloir, il n'y avais pas plus de monde que ça. Des passages étais plus dur d'accès que d'autre, mais pas au point d'être interdis de passage. Alors que Joël se dirigeât vers un autre compartiment, un cri retenti.
Puis une jeune demoiselle au cheveux blonds lui tomba dessus. Il la rattrapa du mieux qu'il peu, mais bascula en arrière et la jeune femme se retrouva sur lui. Elle étais beaucoup plus lourde qu'on aurais pu l'imaginer, même si elle étais svelte, Joël aurais pu penser qu'elles étaient deux. Ce qui d'ailleurs étais bel et bien le cas. Quand la blonde cria, Joël compris qu'une autre personne étais sur elle et qu'elle l'écrasais. Ce qui étais bien sur son propre cas. Il se retrouvais sous deux femmes alors qu'il voulait juste de l'encre.

<< Non c'est pas... Mon dieu !>> Déclara la jeune blonde alors que son amie venait de se retirer, laissant à Joël le plaisir de retrouver la joie de respirer à plein poumon. Maintenant il ne restais que la blonde qui regardais Joël avec un air surpris, celui-ci étant toujours allonger en dessous d'elle. Elle semblais bien pâle et avait l'air d'avoir vu un fantôme.

<< Ahem... je ne suis pas... "ton dieu"... euh... Tu pourrais peut-être ... enfin... je sais pas si je suis confortable ... >>

Avec cette petite phrase dit d'une voix toute douce dont l'accent français ressortais clairement, il sourit a sa jeune interlocutrice. Oui, jeune. Elle devais avoir 2, ou peut-être même 3 ans d'écart. Elle avais l'air gentille. Un peu déranger, d'après les Girafes de l’Himalaya qui dansent avec Shakira, mais gentille. Ce qui effraya un petit peu Joël, il aime les gens calmes et doux, un peu comme lui. L'extravagance, c'est un petit peu effrayant.
Revenir en haut
April Olivera
Poufsouffle

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2011
Messages: 20
Fiche: URL
Année: 1ère année
Dortoir: Fille 1-A

MessagePosté le: 05/10/2011, 17:56    Sujet du message: [01/09/11] [King Cross] Attention aux dominos! Ça bouge! Répondre en citant

April attendait patiemment sa cousine June au quai 9 ¾ depuis bientôt un quart d'heure. Pas de doute, sa cousine était bel et bien en retard. Gabrielle, la mère d'April, faisait les cents pas, bousculant et sa faisant bousculer par les passants. Et à chaque bousculade, que ce soit de sa faute ou non, elle traitait les passants de tous les noms. La plupart avait ignoré les insultes mais d'autres avaient riposté, comme une femme qui aurait cédé à la bagarre si le père d'April n'était pas arrivé à temps.

April regardait les parents des élèves sorciers. Ils serraient leurs enfants dans leurs bras, les yeux remplis de fierté. Des élèves étaient déjà installés dans le train et leurs parents leur faisaient de grands signes. Cependant, les jeunes sorciers ne leur rendaient pas leurs signes, soit trop occupés à parler avec leurs copains retrouvés, soit ils trouvaient ça honteux. April avait presque pitié de cette situation: des élèves parce qu'ils avaient honte de leurs parents, alors qu'il y a quelques minutes ils se demandaient s'ils ne devraient pas rester avec leurs parents, et aussi des parents parce que leurs enfants avaient honte d'eux et qu'ils faisaient des signes pour pas grand chose. D'ailleurs, April s'étonna de ne pas encore avoir vu de bras déboîté.

Puis April se retourna et vit, dans la foule, sa cousine arriver. Trop occupée à faire de l'empathie pour ces pauvres mères qui ne remarquaient même pas que leurs enfants avaient honte d'elles, elle n'avait pas vu le temps passer. June arriva en disant:

[June Olivera]: Je suis... Sincèrement... Désolée... Balbutia-t-elle avant de serrer April dans ses bras.

Puis June bombarda sa cousine de tellement de questions que cette dernière se demandait bien par où commencer.

[June Olivera]: Tu vas bien? Et May? Tes parents? Tu m'as pas trop attendu?

April poussa un long soupir de découragement. Puis, vexée, June reprit:

[June Olivera]:Qu'est-ce qu'il y a???

[...]: Bonjour June!

June sursauta et se retourna pour se retrouver en face de Gabrielle Olivera.

[June Olivera]:Oh, Gabrielle, bonjour à toi aussi... Tu vas bien? Dit-elle en claquant la bise à Gabrielle.

[Gabrielle Olivera]:Oui très bien, et pour répondre à tes nombreuses questions... May va bien, Paul aussi et si, April est arrivée il y a une bonne demi-heure, donc elle a attendu... Et j'allais oublier, le train part d'ici 1 minutes 18 secondes... Dit la mère d'April en regardant ses ongles.

[June Olivera]: QUOI?! Mondieumondieumondieu!

Gabrielle soupira, et, exaspérée, leur dit:

[Gabrielle Olivera]: Vous tenez à prendre le train ou pas?

June réagit instantanément, prit son chat sur l'épaule et se mit à courir vers le train. April vérifia que son chat, Liao, un main coon noir, était bien dans son sac et serra ses parents dans ses bras, en pensant que jamais elle serait comme ces élèves qui avaient honte de leurs parents. Puis elle courut derrière June. Le train démarra lentement et June sauta à l'intérieur. April l'imita, mais à l’atterrissage, elle perdit l'équilibre et tomba sur June, qui tomba à son tour.

[June Olivera]:Aiiie euh!!! Par la Girafe des Plaines de l'Himalaya qui danse en duo avec Shakira! Apriiiiiiiil tu m'écrases! Hurla la jeune fille alors qu'April enfonçait involontairement son genou dans les côtes de sa cousine.

Puis June se retourna et elle eut une expression de surprise découvrant sur qui elle était tombée.

[June Olivera]: Non c'est pas... Mon dieu!

April se releva et vacilla légèrement. Elle observa quelques secondes June puis le garçon puis alla chercher un compartiment contenant encore de la place. Elle marcha dans le couloir et eut le temps d'entendre la réponse du jeune garçon:

[…]: Ahem... je ne suis pas... "ton dieu"... euh... Tu pourrais peut-être ... enfin... je sais pas si je suis confortable ...

April marcha puis au bout d'une dizaine de compartiments, elle en trouva un où il n'y avait personne. Il y avait seulement quelques affaires étalées qui trahissaient la présence de quelqu'un. Elle y entra et attendit que June la rejoigne. Elle sortit Liao du sac et le déposa sur ses genoux. Elle le caressa tendrement puis June arriva ouvrit la porte du compartiment brutalement, ce qui fit sursauter April et son chat. Liao sortit ses griffes et elles s’enfoncèrent dans les cuisses d'April.

-Aiiie! Liao! June! T'es folle de nous faire peur comme ça! S'exclama-t-elle en rassurant son chat.

Puis elle le déposa à côté et s'occupa de soigner les griffure causées par Liao. June soupira et alla s'installer en face de sa cousine.


Dernière édition par April Olivera le 27/10/2011, 16:09; édité 1 fois
Revenir en haut
June Olivera
Gryffondor

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 119
Fiche: URL
Année: 1ère année
Dortoir: Fille 1-A

MessagePosté le: 11/10/2011, 21:45    Sujet du message: [01/09/11] [King Cross] Attention aux dominos! Ça bouge! Répondre en citant

[Joël François]:<<Ahem... je ne suis pas... "ton dieu"... euh... Tu pourrais peut-être... enfin... je ne sais pas si je suis confortable...>>

La jeune fille passa alors de blanche, livide, à rouge de gêne et se dégagea précipitamment du jeune homme... Qu'elle trouvait effectivement confortable...

Il avait parlé doucement, gentiment même, ce qui avait profondément troublée la jeune fille... Qui se sentait doublement honteuse, d'être tombé sur lui, et de l'avoir confondu avec un être à la fois exécrable et méprisant... Même si elle était soulagée de ne pas avoir raté le train, elle se rendit compte de la stupidité de son geste... Sauter dans un train en marche! Quelle idiote! Se reprocha mentalement la petite blonde, avant de se rappeler la présence du garçon en face d'elle.

-Désolée... je... enfin... je n'ai pas pour habitude de... Tomber... sur les gens... mais... euh... Tu... Vas bien?


La sorcière avait parlé timidement, étant à la fois gênée et surprise que le jeune homme ne lui ait pas reproché sa question stupide... Alors qu'elle-même se traitait intérieurement d'idiote, sachant pertinemment qu'on ne demande pas "tu vas bien" à quelqu'un qu'on vient de bousculer, aussi soudainement que violemment... Devenant de plus en plus rouge la jeune fille baissa alors les yeux au sol, jetant rapidement un regard à sa valise, qui par miracle, était toujours maintenue fermer par l'écharpe blanche, puis à son chat, qui reniflait, curieux, les pieds du garçon. Tout en se demandant si elle devait mettre fin au silence qui s'installait tranquillement, elle commença à entre-mêlée ses doigts et à se mordre les joues, ne sachant que faire, ou que dire.

-Euh... Je m'appelle June... Et toi?
Finit-elle par demander, bien que faiblement, ne supportant vraiment plus le silence omniprésent qui l'agaçait plus que tout, car comme le couloir était désert, April étant partie entre-temps, on pouvait entendre le très faible ronronnement de Lune, se frottant aux jambes du jeune homme.

Elle attendit nerveusement la réponse de son interlocuteur tout en enfonçant légèrement ses ongles dans ses paumes de mains signe de nervosité profonde chez elle, et retint un soupire de soulagement quand ce dernier se présenta. Car d'ordinaire, les personnes qu'elle avait le malheur de bousculer, ou bien de croiser, simplement, la snobaient et partaient, le plus souvent, dans les 5 minutes qui suivaient sa prise de parole... La petite sorcière planta alors son regard azur dans celui bleu-gris du jeune sorcier, avant de baisser brusquement les yeux... Profondément troublée.

-Je... Je suis désolée Joël... Mais... Ma cousine m'attend... Je... A bientôt...

La voix de June était un murmure, la jeune fille se sentant de plus en plus mal-à-laise, attrapa sa valise et appela son chat, avant de partir d'une démarche hésitante, à la recherche du compartiment de sa cousine.

[April Olivera]:<<-Aiiie! Liao! June! T'es folle de nous faire peur comme ça!>>

S'exclama April lorsque la jeune sorcière pénétra dans le compartiment.

-Désolée...

June mit un certain temps avant de sortir de ses pensées, et quand ce fut fait, elle se rendit compte qu'elle était assise en face de sa cousine... Qui caressait Liao. La jeune fille commença alors à détailler le compartiment, c'était la première fois qu'elle montait dans le Poudlard-Express, et elle avait bien l'intention de ne rien oublier. Et surtout, elle voulait pouvoir tout décrire à sa soeur, quand cette dernière lui demanderait.

La jeune sorcière remarqua alors des affaires éparpillés à côté d'elle, intriguée, elle interrogea sa cousine du regard, cette dernière haussa les épaules, ce qui laissa June, seule, avec ses interrogations et son chat qui ronronnait paisiblement sur ses genoux.
_________________
.
Revenir en haut
MSN
Joël François
Gryffondor

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 64
Fiche: URL
Année: 4ème année

MessagePosté le: 21/10/2011, 13:52    Sujet du message: [01/09/11] [King Cross] Attention aux dominos! Ça bouge! Répondre en citant

La jeune sorcière étais toute timide, et vraiment mignonne. Elle semblais vraiment embarrassée, au point de ne plus savoir ou poser son regard, ce qui fit bien rire Joël.

-Désolée... je... enfin... je n'ai pas pour habitude de... Tomber... sur les gens... mais... euh... Tu... Vas bien?

Si ça allait ? Bien sur que ça allait, c'est pas comme si elle étais lourde. Elle avais l'air plutôt frêle et douce. Et elle semblais aussi complètement anormal. C'est vrais, quelqu'un de normal se serais relevé rapidement, l'aurais aider à se relever, se serais excuser et ainsi de suite, mais pas elle. Elle restais tranquillement sur Joël, presque allongé. Dans une position assez douteuse. Puis toujours dans cette même position, elle déclara.

-Euh... Je m'appelle June... Et toi?

Le ton sur lequel elle s'étais présenté laissait Joël perplexe. Si c'étais de la timidité, elle se serais déjà relevée, quelqu'un de timide ne se permettrais pas ce genre de rapprochement. Ce n'étais pas non plus de la colère, ni de la joie... C'étais juste étrange. Joël avais plutôt deviné qu'entendu, mais il compris quand même le sens.

<<J... Joël.>>

En revanche, lui, il étais timide. Chez certaines personne, l'espace vital peut-être assez petit, mais lui, il avait ce qu'il appelle un "Cercle D'intimité" assez développer. Qu'elle avais pénétrer sans crier gare, ne se gênant pas pour y rester. Alors oui, Joël étais mal à l'aise. Ce qui se ressentais par le silence qui planais entre les deux sorciers. Il ne disait rien, se contentant de fuir le regard de June, le rouge au joue.
Pourquoi est-ce que je tombe amoureux de toute les filles qui me prête un tout petit peu d'attention ?
Alors Joël se risqua à lancer un regard vers la jeune fille et fut incroyablement surpris quand ses yeux délavés percutèrent de plein fouet les deux saphirs de June.
Ils détournèrent leurs regard en même temps. L'une à gauche, l'autre à droite. Puis elle rompis le silence qui s'étais installé.

-Je... Je suis désolée Joël... Mais... Ma cousine m'attend... Je... A bientôt...

Sur ces paroles, elle récupéra ses affaires et un animal de compagnie minuscule avant de déguerpir comme une enfant prise en faute.

Joël, lui, resta un instant assit par terre, à regarder le ciel par la fenêtre. Ce n'est qu'au bout de quelque minutes qu'il parti en quête de son encrier. Après plusieurs compartiments, il réussit à en dégoter un, et se mis en route vers le petit cocon qu'il s'étais crée. Il ouvrit la porte et...
Qu'est-ce qu'il l'à le plus frappés ? Le blond vif de June, qui, avec le reflet du soleil, donnais à la pièce une joie de vivre ? Ou le chat, qui, jouant avec tout ce qui pendouille, brisais l'atmosphère mélancolique pour la remplacer par de l'innocence et de la vie.

<< ... ahh... >>

Bien qu'il fut dans "son" compartiment, reconnaissable par la tache d'encre au sol et à ses affaires sur la banquette, il ne put s’empêcher de demander, en montrant ses affaires du doigt.

<< Je... Je peux rentrer ? >>

Dit-il en refermant la porte du compartiment, se retrouvant seul avec deux filles, dans un espace clos, assez petit. L'espace vital de Joël n'étais même plus visité, il était violé. Il se sentais vraiment mal à l'aise. Encore, si il n'y avais eu que June, il aurait pu essayer de se sentir bien. Mais ajouter à cela celle qui était en face... Il ne savais vraiment pas quoi faire. Il se contenta donc de rester debout, paralyser*
Revenir en haut
June Olivera
Gryffondor

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 119
Fiche: URL
Année: 1ère année
Dortoir: Fille 1-A

MessagePosté le: 16/11/2011, 16:49    Sujet du message: [01/09/11] [King Cross] Attention aux dominos! Ça bouge! Répondre en citant

Perdue dans ses pensées, regardant défiler le paysage, June se demandait si tout à Poudlard était comme ses parents lui avaient dit, si elle s'adapterait plus ou moins bien, et surtout si elle et sa cousine allaient être séparées, en fait, elle essayait de penser à tout sauf à Joël, Joël et le fait qu'elle se soit une fois de plus donnée en spectacle, mais ça, il faut bien l'avouer, c'était plutôt secondaire.

La porte du compartiment s'ouvrit, et une voix masculine tira la petite blonde de ses pensées.

[Joël François:]
<<... Ahh...>>

Levant les yeux vers le nouveau venu, que June supposait comme étant le propriétaire des affaires étalés à côtés d'elle, la petite blonde fut surprise de voir qu'il s'agissait de Joël. Ce dernier semblait passablement dérangé par la présence des deux jeunes filles dans son compartiment, ce qui mit June tout aussi mal à l'aise que lui.

[Joël François:]<< Je... Je peux rentrer?>>

Se redressant brusquement lorsque le jeune homme parla, elle ne saisit ses paroles que quelques secondes plus tard.

Le fait qu'il leur demande si il pouvait rentrer dans son propre compartiment fit naitre en June un certain sentiment de culpabilité. Elle se savait en tord, elle et sa cousine s'était invitées dans un compartiment qu'elles savaient occupé, sans penser à la réaction de l'occupant face à deux intrues, ou bien même sans penser à qui pouvait-être l'occupant dudit compartiment.

Mais quelle idiote... Se réprimanda June intérieurement, ne sachant pas si elle devait quitter le compartiment sur le champ ou attendre une quelconque indication émanant d'un des deux autres occupant de cet espace de plus en plus réduit. Même si elle n'avait pas pour habitude de rester passive, quelque soit la situation, elle ne voulait pas prendre le risque de quoi que ce soit, étant gênée... Ou du moins, troublée, par Joël. Sans savoir pourquoi. Alors elle préféra, et jugea d'ailleurs plus sage, de laisser sa cousine parler. Sachant qu'April était beaucoup plus sociable, et surtout moins maladroite que sa cousine.

La petite brune dû comprendre, ou bien est-ce le hasard, mais elle prit la parole instantanément après que June ne lui ai adressé un regard désespéré.

[April Olivera:] << Nous sommes sincèrement désolées d'avoir ainsi investi ton compartiment sans te demander ton avis... J'espère que ça ne te dérangera pas trop si... On reste...?>>

Le ton chaleureux d'April et le sourire doux qu'elle offrit à Joël apaisèrent June un bref instant. La sympathie d'April avait le don de mettre n'importe qui un minimum alaise, ou du moins de détendre l'atmosphère, mais la boule dans l'estomac de June ne se dissipa pas, pas plus que Joël ne se 'détendit'.

L'ambiance pesante commença à titiller June, qui mit, tant bien que mal, sa gêne de côté.

-Joël... Veux-tu que l'on parte? On peut partir, si on dérange, il doit bien y avoir un autre compartiment quelque part...

Parlant d'une voix plutôt calme et tentant de paraitre confiante, elle était totalement morte de trouille à l'idée de se faire jeter dehors.
_________________
.
Revenir en haut
MSN
Joël François
Gryffondor

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2011
Messages: 64
Fiche: URL
Année: 4ème année

MessagePosté le: 20/01/2012, 14:01    Sujet du message: [01/09/11] [King Cross] Attention aux dominos! Ça bouge! Répondre en citant

<< Nous sommes sincèrement désolées d'avoir ainsi investi ton compartiment sans te demander ton avis... J'espère que ça ne te dérangera pas trop si... On reste...? >>

Si la parole est d'argent, et le silence d'or, alors Joël se serait retrouvé on ne peu plus riche en à peine quelque minutes. Il laissa un blanc presque glacial envahir la pièce après la phrase d'April. Non pas parce qu'il l'aimait pas, juste parce qu'il avait, comme d'habitude, trop de chose à dire en même temps et afin d'éviter de tout mélanger, il préférait la boucler. Ce que June due remarquer avant d'ajouter.

<< Joël... Veux-tu que l'on parte ? On peut partir, si on dérange, il doit bien y avoir un autre compartiment quelque part... >>

Encore un petit moment de silence, le temps pour Joel de mettre des mots sur ses idées et ensuite les transposer de la langue de Molière en celle de Shakespeare. Ce qui du prendre 7 secondes. Ces 7 secondes interminables qui laissait le temps en suspend.

<< ... Vous me feriez plutôt offense si vous décidez de partir.... ... Aargh...>>

Ce "Argh", c'était le bruit qu'avait fait Joël en voyant que son "amie" la blondinette avait posé son jolie postérieur sur son cahier. Son journal. Ce même journal qui contenait tout les sentiments du jeune garçon. Tout les secrets, les craintes, les espoirs. Il déclara donc avec son accent français représentable, à la limite de la caricature, ce qui traduisait son malaise.

<< Mh... J... June, c'est ça ? Vous... Tu es assise sur mon... Mon Cahier... Tu pourrais... ?>>
Revenir en haut
June Olivera
Gryffondor

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 119
Fiche: URL
Année: 1ère année
Dortoir: Fille 1-A

MessagePosté le: 22/01/2012, 11:33    Sujet du message: [01/09/11] [King Cross] Attention aux dominos! Ça bouge! Répondre en citant

<<… Vous me feriez plutôt offense si vous décidiez de partir…. … Aargh…>>

La respiration de June reprit son cour normal, et la jeune fille sembla se détendre… Mais elle se senti aussitôt mal à l’aise une seconde fois quand elle se rendit compte qu’elle était assise sur autre chose que la moelleuse banquette du Poudlard express.

<<Mh… J… June, c’est ça ? Vous… Tu es assise sur mon… Mon Cahier… Tu pourrais… ?>>

La jeune fille qui avait entretemps reprit son teint naturel, revira au rouge et se leva précipitamment, confuse et gênée à la fois. La petite blonde ne savait plus où se mettre. Bien qu’habitué à sans cesse fauter, et a sans cesse être de trop, elle aurait vraiment aimé pouvoir disparaitre en cet instant.

-Je… Je suis sincèrement désolée, je n’avais pas fait attention, je… Je ne vais vous causer de tords plus longtemps. Pardon.

La jeune fille avait parlé aussi vite que son souffle le lui avait permis, ce qui ne dû pas rendre ses paroles fortement compréhensible, mais la petite blonde n’en tint pas compte et rassembla rapidement ses affaires avant de quitter le compartiment. Elle passa, tout en évitant tout contact physique avec le grand brun. Et lorsqu’elle voulue atteindre la porte, ce dernier s’écarta, lui facilitant l’accès de cette dernière. Ce geste conforta June dans l’idée qu’elle était bel et bien de trop, et lui fit monter, sans trop savoir pourquoi les larmes aux yeux.

La petite Blonde, trainant tant bien que mal sa valise, toujours cassée, et son chat, qui râlait d’avoir été interrompu à son début de sieste, se mit en quête d’un nouveau compartiment libre. Où elle pourrait se retrouver seule avec ses pensées. Et accessoirement, retrouver un semblant de ‘’calme’’ afin d’oublier sa gêne.

Elle trouva ledit compartiment, et remercia intérieurement Merlin, avant de s’affaler sur la banquette, et de se frotter les yeux pour mettre ses idées au clair.

Pourquoi ? Qui est-il pour me troubler autant ? Ragea intérieurement la jeune fille contre elle-même. Avant de pester à haute voix d’avoir laissé sa cousine seule avec un parfait inconnu. Quoi que, il ne t’est pas totalement inconnu, tu sais son nom... Se dit la jeune fille. Avant de se gifler intérieurement. Elle connaissait sa cousine, pour avoir pratiquement grandit avec elle, et savait que cette dernière resterait dans le compartiment. La petite brune savait quand June ne voulait pas être dérangée, là en l’occurrence, April ne viendrait pas la voir.

Elle sortit alors son carnet à dessin, et imagina un instant ce qu’elle aurait pensé si un, ou une, inconnu s’était assis dessus. Sous ses yeux.

Puis, agacé, ne serait-ce que par l’idée que quelqu’un touche son précieux carnet. La jeune fille stoppa le court de ses pensé et se mit à croquer tout ce qui l’entourait. Mais faire courir sa mine de plomb sur les feuilles granuleuse de son carnet à croquis ne détendit pas la jeune fille. Malgré le fait qu’elle se concentrait sur ce qu’elle dessinait, le visage de Joël revenait sans cesse dans sa tête. Elle ne put s’empêcher de le trouver beau.

A croquer, s’accorda-t-elle, avant de changer de page, et de laisser ses idées guider sa main.
_________________
.
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:52    Sujet du message: [01/09/11] [King Cross] Attention aux dominos! Ça bouge!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Poudlard Alternatif Index du Forum -> RPG : La Grande-Bretagne & Le Monde -> ♦ Le trajet ♦ Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com